FAQ

Les jambes de suspension et les amortisseurs ont des fonctions très semblables mais de concept très différent. La fonction des deux est de contrôler le mouvement excessif du ressort; toutefois, les jambes de suspension sont aussi une composante structurelle de la suspension. Les jambes de suspension peuvent remplacer deux ou trois composantes de suspension conventionnelle et sont souvent utilisées comme point de pivotement pour la direction et pour régler la position des roues lors du réglage de la géométrie.

Combien de kilomètres durent les amortisseurs et les jambes de suspension? Les experts recommandent de remplacer les amortisseurs et les jambes de suspension d'automobile à 80 000 kilomètres. Des essais ont démontré que les amortisseurs et jambes de suspension chargés d'azote en équipement d'origine sont détériorés de façon mesurable après 80 000 kilomètres*. Sur plusieurs véhicules populaires, le remplacement de ces amortisseurs et jambes de suspension usés peut améliorer les caractéristiques de maniabilité et de confort du véhicule. Contrairement au pneu qui tourne un nombre spécifique de fois par kilomètre, un amortisseur ou une jambe de suspension peut être comprimé(e) ou allongé(e) plusieurs fois par kilomètre sur une route plane, ou plusieurs centaines de fois par kilomètre sur une mauvaise route. D'autres facteurs affectent la durée de vie d'un amortisseur ou d'une jambe de suspension, tels que, les conditions de la météo locale, la quantité et le genre de contaminants sur la route, les habitudes de conduite, la charge du véhicule, les modifications apportées au pneu / à la roue, et l'état mécanique général de la suspension et des pneus. Faites examiner vos amortisseurs et jambes de suspension chez votre détaillant Expert Plus de Monroe local ou par un technicien certifié ASE une fois par année ou tous les 19 000 kilomètres.

*Le kilométrage réel peut varier selon la compétence du conducteur, le type de véhicule, la façon de conduire et l'état de la route.

Au cours d'un essai sur route, un technicien peut remarquer un bruit inhabituel provenant de la suspension. Le technicien peut aussi remarquer que le véhicule rebondit, balance, plonge au freinage de façon excessive. Cela pourrait justifier une inspection additionnelle. Si l'amortisseur ou la jambe de suspension a perdu beaucoup d'huile, est plié(e) ou cassé(e) ou si les fixations sont endommagées ou les coussinets usés, l'unité devrait être réparé(e) ou remplacé(e). Généralement, un remplacement des pièces sera nécessaire si une pièce n'effectue plus son travail, si la pièce n'est plus conforme aux spécifications (sans égard à la performance), ou si la pièce est manquante. Les amortisseurs de rechange peuvent aussi être installés pour améliorer la qualité de roulement, pour des raisons de prévention, ou pour satisfaire une exigence spéciale; par exemple, des amortisseurs avec soutien additionnel peuvent être montés afin de mettre un véhicule de niveau s'il est fréquemment utilisé pour transporter une charge additionnelle.

Si les amortisseurs ou les jambes de suspension fonctionnent bien, un mince film d'huile recouvrant la moitié supérieure de la cellule de travail ne justifie pas un remplacement. Ce mince film d'huile se produit quand l'huile utilisée pour lubrifier la tige est essuyée de la tige au cours de son déplacement dans la partie peinte de l'amortisseur ou de la jambe de suspension. (La tige est lubrifiée quand elle entre et ressort de la cellule de travail). Quand l'amortisseur / jambe de suspension est fabriqué(e), une quantité excédante d'huile est ajoutée à l'amortisseur /la jambe de suspension pour compenser cette légère perte d'huile. D'un autre côté, le liquide qui fuit sur le côté de l'amortisseur / de la jambe de suspension, indique que le joint d'étanchéité est usé ou endommagé et que l'unité devrait être remplacée.

La principale cause des fuites d'huile est un joint d'étanchéité endommagé. La cause du dommage devrait être identifiée et corrigée avant de remplacer les amortisseurs ou les jambes de suspension. La plupart des suspension intègrent une sorte de butoirs de suspension en caoutchouc appelés « butées anti-rebond ». Ces butoirs protègent les amortisseurs ou les jambes de suspension des dommages causés par les chocs portés au sommet ou au fond. La plupart des jambes de suspension utilisent des pare-poussières remplaçables pour empêcher les contaminants d'endommager les joints d'étanchéité d'huile. Afin de prolonger la durée de vie des amortisseurs ou des jambes de suspension de rechange, ces composantes devraient être remplacées si elles sont usées, fissurées, endommagées ou manquantes.

Les amortisseurs et jambes de suspension sont une partie intégrale de la suspension. Ils fonctionnent pour empêcher les pièces de la suspension et les pneus de s'user prématurément. S'ils sont usés, ils pourraient mettre en danger, la capacité de freiner, de tourner et de maintenir la stabilité. Ils aident aussi à maintenir le contact des pneus avec la route et réduisent le taux auquel le véhicule transfère le poids sur les roues lors des virages ou au freinage.

Plusieurs facteurs affectent l'usure des pneus. Les cinq principales raisons sont:

1. Les habitudes de conduite
2. Les réglages de la géométrie
3. La pression des pneus
4. Une suspension ou des composantes de direction usées
5. Des amortisseurs ou des jambes de suspension usés

Une usure « en creux » est généralement causée par des composantes de direction / de suspension ou par des amortisseurs / jambes de suspension usés. Généralement les composantes de suspension usées (c.-à-d. joints à rotule, coussinets de bras de suspension, roulements de roue) provoqueront l'usure occasionnelle en creux, considérant que des amortisseurs / jambes de suspension usés provoqueront généralement une usure en creux. Pour prévenir le remplacement de composants, toutes les pièces devraient être inspectées pour les dommages ou l'usure excessive avant de les remplacer.

Oui, les amortisseurs / jambes de suspension chargés d'azote contiennent la même quantité d'huile que les unités hydrauliques régulières. La pression d'azote est ajoutée à l'unité afin de contrôler un état appelé « affaiblissement de l'amortisseur », qui se produit quand l'huile dans l'amortisseur ou la jambe de suspension mousse à cause de l'agitation, de la chaleur excessive et des zones de basse pression qui se développent à l'arrière du piston (aération). La pression d'azote comprime les bulles d'air emprisonnées dans l'huile jusqu'à ce qu'elles soient tellement petites qu'elles n'affectent pas le rendement de l'amortisseur. Cela permet à l'unité de mieux fonctionner et d'offrir un rendement plus uniforme.

Il y a de fortes chances que l'unité de rechange n'ait rien de défectueux, mais un « bruit sourd » métallique indique généralement une pièce de montage lâche ou usée. S'il y a du bruit provenant de l'amortisseur de rechange, vérifier si les supports sont fixés solidement et vérifier s'il y a d'autres pièces de suspension usées. Certains amortisseurs utilisent un support de type « articulé » qui doit pincer les côtés des « manchons de montage » de l'amortisseur très solidement (comme le ferait un étau) afin d'empêcher le bruit. Si le bruit existe avec une jambe de suspension, alors, la plaque d'appui supérieure devrait être vérifiée et remplacée si nécessaire. Les vieux boulons de montage peuvent être étirés s'ils sont trop serrés ou s'ils ont été desserrés et serrés à nouveau à de multiples reprises, ce qui cause le bruit. Si les boulons ne retiennent plus le serrage original, ou s'ils ont été étirés, ils devraient être remplacés.

Absolument! Puisque le démontage, le remplacement et l'alignement des jambes de suspension ou des amortisseurs peut exiger beaucoup de travail, c'est une bonne idée de faire inspecter la « plaque d'appui / de montage » et les boulons de montage avec les autres pièces qui sont conçues pour protéger la jambe de suspension / l'amortisseur comme la « butée anti-rebond » et le « pare-poussière ». Non seulement vous économiserez en ne payant pas deux fois les frais de main-d'œuvre, mais vous protégerez l'investissement que vous avez fait dans de nouvelles pièces.

Oui. Monroe recommande un réglage de la géométrie à chaque fois que de nouvelles jambes de suspension sont installées. Toutefois, il y a quelques exceptions où le constructeur du véhicule ne prévoit pas de dispositions pour le réglage de la suspension ni où les angles de la géométrie ne sont pas affectés par un remplacement de jambe de suspension. Les exemples comprennent certaines suspensions à double triangulation, certaines jambes de suspension modifiées et certaines suspensions qui utilisent des amortisseurs. Pour des informations plus détaillées, contactez votre détaillant Expert Plus de Monroe • Service de localisation des détaillants • ou notre équipe de soutien technique.

Lors de l'installation des composantes existantes sur une jambe de suspension de rechange, il faut prendre soin de s'assurer que le siège de ressort supérieur soit installé avec la bonne orientation sur le siège de ressort inférieur ou support. L'orientation du siège de ressort supérieur détermine la direction de la cambrure du ressort hélicoïdal afin de laisser un espace libre dans l'aile intérieure. Si l'orientation est incorrecte, le ressort peut frotter sur le compartiment de l'aile intérieure quand les roues sont braquées ou quand la suspension est comprimée.

La principale cause est la plaque d'appui de la jambe de suspension qui ne tourne pas librement à cause des contaminants, de l'écrou trop serré, ou de l'usure. Les autres causes peuvent être: une pression de pneus trop basse, de mauvais angles d'alignement et des composantes de direction qui pincent telles que des joints à rotule, des embouts de biellettes de direction et une direction à crémaillère.

Dans la plupart des cas, non… plusieurs véhicules utilisent la longueur de l'amortisseur pour limiter le débattement de la suspension quand les roues sont pendantes afin de protéger les composantes de tout dommage. Pour cette raison, les amortisseurs devraient être installés quand le véhicule est à son niveau normal. Le remplacement pourrait être effectué sur une rampe de type à prise sous roues, sur une fosse de mécanicien, ou sur un plateau de réglage de la géométrie. Les exemples de composantes généralement protégées contre les dommages causés par une extension trop grande sont: les joints à rotule, les embouts de biellettes de direction, les demi-arbres de tractions intégrales / les joints homocinétiques, les joints en U, les canalisations de frein, les lignes de capteur ABS et les capteurs de niveau. Si le véhicule a été modifié avec une suspension du marché de rechange, des amortisseurs plus longs spécialement conçus sont généralement requis.

Quand un lourd chasse-neige est ajouté à l'avant d'un camion, le niveau du véhicule doit être ajusté (levé) pour être conforme aux spécifications du fabricant. Cela préviendra la défaillance précoce des amortisseurs, des dommages aux autres pièces de la suspension et assurera un bon réglage de la géométrie des pneus. Toutefois, si le chasse-neige est démonté (hors-saison), le niveau du véhicule devrait être réajusté (abaissé) aux normes de niveau indiquées par le fabricant, sinon, des dommages à la suspension / aux amortisseurs pourraient se produire.

Monroe fabrique des ensembles de conversion pour remorque équipée de ressorts à lames et d'essieux à torsion. Ces ensembles sont conçus pour fonctionner sur des essieux d'un PBV de 680 kg (1 500 lb) jusqu'à 3 178 kg (7 000 lb). Ils fonctionnent aussi sur des cadres profilés en C, des poutres en I et en tube rectangulaire. Pour des informations détaillées sur les ensembles, consulter www.monroeheavyduty.com.

La plupart des amortisseurs utilisent une construction à tubes jumelés (doubles); afin que le tube interne (la cellule de travail) reste complètement rempli d'huile. Le tube externe (de réserve) contient une réserve d'huile avec de l'air et un gaz sous pression. Si l'unité est montée à l'envers (le côté de la tige vers le bas), l'air ou le gaz dans la chambre externe peut entrer dans la cellule de travail interne, ce qui entraîne un mauvais amortissement. Donc, l'amortisseur à tube double ne devrait pas être monté à l'envers (ni sur le côté), sauf dans le cas d'unités conçues spécialement et qui intègrent une cellule de gaz, ou un matériau cellulaire au gaz, qui conserve le gaz retenu dans le tube de réserve externe.

Oui, certains véhicules peuvent être modifiés pour accepter des unités de rechange non-électroniques si le propriétaire désire démonter le système de commande électronique d'É.O. Pour plus d'informations, consulter le fichier pdf ci-joint: Trousse de conversion de Ressort pneumatique à ressort hélicoïdal sur Lincoln Continental. Monroe fabrique aussi des ensembles de conversion, numéro de pièce 90001, conçue pour convertir la suspension pneumatique utilisée sur Lincoln Continental 1988-1994 en jambes de suspension à ressort hélicoïdal conventionnel.

Comme mesure sécuritaire, certaines jambes de suspension de rechange sont équipées de siège de ressort inférieur de gros diamètre. Ce siège est conçu pour empêcher le ressort hélicoïdal cassé d'entrer en contact avec le pneu. L'espace libre doit être vérifié si des pneus plus gros, des chaînes ou des roues de rechange sont utilisés.